motifetdessin.com

Motif pied de poule

Histoire du motif pied de poule

Dans la mode il y a des vêtements, des styles, des motifs et des tissus que nous pourrions appeler immortels ou atemporels. Ils vont et viennent avec les grandes entreprises et créateurs, mais, dans le quotidien, ils sont toujours présents. Un des meilleurs exemples est le motif « pied de poule ».

On peut jeter un coup d’oeil à l’origine de ce motif toujours à la mode?

Le motif « pied de poule » traditionel est obtenu quand on alterne des bandes de quatre fils clairs avec quatre fils noirs (ou foncés) sur un métier à tisser. Et son origine est la laine tissée dans les « Lowlands » écossaises.

Bien qu’en français on l’appel « pied de poule », le mot en anglais est « houndstooth » (« dent de chien ») et en espagnol « pata de gallo ». C’est un tissu en laine très populaire parmi les aristocrates anglais aux XIXe et XXe siècles, étant le duc de Windsor l’un des premiers personnages à l’utiliser. La version à plus petite échelle du modèle est connue sous le nom de « puppytooth » (« dent de chiot »). Il s’agit d’un motif répétitif de cadres coupés et abstraits qui peuvent varier en taille. Bien que la couleur est à l’origine en noir et blanc, il a été aussi adapté à d’autres couleurs.

Il paraît que l’une des premières références du motif « pied de poule » est dans la collection printemps – été de 1933 de costumes pour hommes de la firme new-yorkaise « De Pinna », fondée en 1885.

Plus tard, dès 1948, Christian Dior a utilisé le motif sur le podium. Dior utilise également le « pied de poule » dans des boîtes d’emballage pour ses parfums, lui donnant le nom « Houndstooth Check ». En 1959, le créateur français de chaussures Roger Vivier a crée des talons pour Dior avec une version à plus petite échelle du motif. Six ans plus tard, il l’agrandit pour un manteau turquoise et noir.

Au fil du temps, ce motif a été utilisé sur tout type de vêtement ou d’accessoires: des chapeaux, sacs et chaussures, chemises, leggings ou manteaux. Il serait difficile de trouver une entreprise ou créateur qui n’a jamais utilisé le pied de poule, toujours à la mode.

Un héritage écossais

Dans les années 1920, les clans écossais réquisitionnèrent le motif original des bergers pour réclamer leurs dessins en tartan. Les clans écossais étaient notoirement hostiles au sujet des étrangers portant les modèles de leurs tartans. Mais ce modèle n’a jamais été officiellement enregistré par un clan, comme c’est la tradition quand un clan choisit un tartan pour les représenter.

Un symbole de richesse

Mirriam-Webster n’enregistre pas la première utilisation du terme « houndstooth » jusqu’en 1936. C’est dans cette décennie des années trente turbulentes que le motif « pied de poule » est devenue un symbole de richesse par la classe privilégiée quand le prince de Galles, Édouard VII, duc de Windsor, a choisi ce motif pour son utilisation au quotidienne. Les maisons en tissu de laine ont travaillé en étroite collaboration avec les tailleurs royaux pour concevoir d’élégants costumes en motif « pied de poule » au goût du prince. Plus le prince utilisait le motif « pied de poule », plus les fabricants de vêtements produisaient des dessins avec ce motif pour le grand public. La nécessité de nouvelles versions pour ce motif a donné aux fabricants britanniques un coup de pouce financier qui arrivait de la demande nationale et internationale.

Le pied de poule devient international

Les Britanniques ne pouvaient pas garder le motif pour eux-mêmes, et en 1959, le créateur français de haute couture Christian Dior a commencé à intégrer le motif pied de poule dans ses dessins. Plutôt que de tisser le modèle, comme l’était le style des fabricants britanniques, l’option de Dior et d’autres, y compris Louis Vuitton et Chanel, serait plutôt imprimer les formes distinctives sur le tissu pour leurs collections de vêtements pour femmes. En 1965, les Américains ont aussi décidé d’utiliser ce motif dans ses collections, avec le designer Geoffrey Beene qui introduit le pied de poule dans ses robes pour les femmes de la haute société. Beene a aussi modifié le blanc et noir traditionel pour faire des déclarations plus colorées de lavande et vert, et caramel et noir.

Un motif intemporel et immortel

Le motif « pied de poule » a parcouru un long chemin depuis ses débuts sur le dos des bergers dans les Lowland écossaises. En 2003, le designer japonais Yohji Yamamoto a créé toute sa collection d’automne ( de manteaux surdimensionnés à robes longues en mousseline de soie ) avec ce motif dans la conception. En 2009 le motif était présent dans presque tous les grands défilés internationaux, du créateur britannique Alexander McQueen à la marque italienne Moschino. Au-delà des vêtements de mode pour la classe privilégiée et bourgeoise, le pied de poule a trouvé sa place dans les chapeaux, chaussures et même accessoires pour la maison. Ce motif avec des origines plutôt humble et modestes est devenu un modèle adoré par la foule internationale de la mode.